Wave vert Contrôle des fondations profondes

A découvrir une prestation mettant en œuvre une nouvelle méthodologie qui permet de tester les micropieux

Objectif

S’assurer de la capacité portante des micropieux

Contrôle des fondations profondes

Contrôle de micropieux par chargement dynamique à faible contrainte

L’essai proposé permet de contrôler la capacité portante de tous types de micropieux (I à IV) à partir d’une méthode non destructive, rapide et simple à mettre en œuvre.

Cette nouvelle méthode innovante a été développée par Sol Solution, en partenariat avec la Fédération Nationale des Travaux Publics ( FNTP ).

L’essai consiste à réaliser une série d’impacts à énergie de battage croissante sur la tête du micropieu à partir d’une masse tombante à hauteurs de chutes variables. Pour chaque impact, la déformation, la force, l’accélération et la vitesse des ondes de choc sont mesurées et calculées par le biais de différents capteurs installés en tête du micropieu.

L’analyse et le traitement, des signaux enregistrés, permet de calculer le déplacement élastique maximum (Smax) et la force statique équivalente (Fstat) pour chaque impact. L’augmentation de l’énergie de battage permet de tracer une courbe de chargement (Fstat vs Smax).

En parallèle, le déplacement plastique est contrôlé à partir d’un niveau optique afin d’observer le déplacement final dans le but de ne pas nuire à l’intégrité du micropieu.

Le contrôle est validé lorsque la force statique équivalente atteint une valeur comprise entre QELS et 1,3xQELS, avec QELS la capacité portante à l’état limite de service et l’enfoncement plastique permanent est limité.

Essai statique de traction axiale

Essai de contrôle ou à la rupture (NF P 94-150-2).

Il consiste à appliquer, par paliers constants, un effort contrôlé sur le micropieu, et de mesurer en parallèle le déplacement, en tête, de l’élément de fondation. L’essai de contrôle a pour but de vérifier la capacité portante du micropieu jusqu’à 1,3 fois sa capacité portante à l’état limite de service (1,3xQELS). L’essai à la rupture est réalisé jusqu’à l’arrachement du micropieu et d’ainsi connaitre sa capacité portante maximale.

Essai à déplacement contrôlé (NF P 94-242-1).

Il consiste à extraire l’élément de fondation en appliquant une vitesse de déplacement constante et en mesurant l’effort de traction appliqué jusqu’à son arrachement. Elle permet notamment de déterminer les paramètres de frottement des terrains traversés.

Les essais statiques nécessitent un système de réaction (massif béton, poutre…), un dispositif d’application de l’effort de traction (vérin creux/pompe), et d’appareils de mesure de force et de déplacement.

Essai d’intégrité sur pieux

Auscultation d’un pieu par impédance (NF P 94-160-2) et par réflexion (NF P 94-160-4).

Ces 2 méthodes ont pour objectif de déterminer la longueur du pieu et de contrôler son intégrité, par traction. Elles correspondent à l’analyse de l’onde de choc transmis dans l’élément de fondation au moyen d’un marteau instrumenté (impédance) ou non (réflexion). La vitesse de l’onde dans le pieu permet de d’estimer sa longueur, la qualité d’ancrage et de repérer d’éventuelles anomalies (discontinuité, variation de section…).

  • Opqibi
+ Demande d'information
Fusce placerat quis enim sit amet dapibus. Aliquam.
Fusce placerat quis enim sit amet dapibus. Aliquam.
Fusce placerat quis enim sit amet dapibus. Aliquam.